Cone Beam

 

 

A mi-chemin entre la radiologie panormaique et le denta scanner,  le cone beam crée une petite révolution dans le domaine de l’imagerie médicale.

Cet appareil offre notamment de nouvelles opportunités en matière d’examen dentaire mais reste encore peu connu du public. 

 

Le cone beam :

Le cone beam est une technologie de radiographie numérisée apparue dans les années 90.

 

Comme son nom l’indique, il utilise un faisceau d’irradiation de forme conique. Cet appareil présente notamment l’avantage d’être beaucoup plus précis qu'une radio panoramique classique en procurant une résolution supérieure à celle du scanner, avec en plus la possibilité d’une reconstitution tri dimensionnelle.

Autre point positif, le cone beam permet une recherche plus détaillée sur certaines structures osseuses, difficiles à visualiser au scanner. Et à l’inverse de celui-ci, il permet de balayer en un seul passage l’ensemble du volume à radiographier, Autre avantage, le cone beam est moins irradiant qu'un scanner classqiue.

Il offre par ailleurs la possibilité de localiser le champ d’examen sur la zone à étudier (quelques dents, un sinus, une dent de sagesse, une dent incluse), ce qui permet d’éviter d’irradier inutilement des zones inutiles.

 

Les applications du cone beam sont diverses et variées allant de la chirurgie orale en passant par l’orthodontie, l'implantologieet l’ORL.

Bien qu’il soit plus pratiqué pour l’examen des sinus, il est de plus en plus utilisé en dentisterie notemment préalablemnt à la pose d'implant dentaire.

Etant plus indiqué pour l’examen des tissus minéralisés (dents, cartilages, os), il permet d’identifier les lésions osseuses, les fractures, les infections, les kystes ou les corps étrangers.

 

De plus, le cone beam reste un examen de choix en implantologie. Il permet d’évaluer au plus près la quantité d'os ainsi que la position des structures anatomiques nobles comme les nerfs ou les sinus. La modélisation en 3D permet de sélectionner la taille et la forme des implants et de simuler leurs positionement idéal.

 

Comment cela se passe? 

 

Aucune préparation particulère n’est nécessaire. La séance est simple et rapide. Elle est à peu près similaire à celle d’une radiographie dentaire classique. Vous êtes installé dans l’appareil et maintenue par un système de maintient afin de rester parfaitement immobile. Une cale sera positioné entre vos dents de manière à ce que vous mâchoires soient maintenues légèrement entre-ouverte. L’acquisition du cliché dure environ 10 à 15 secondes. 

 

Les résultats 

 

Après la séance, les données recueillies seront analysées et interprétées par votre chirurgien dentiste qui établira un compte-rendu et vous expliquera les résultats.

La reconstruction informatique de ces clichés vous sera présentée et expliquée. Vous pouvez ainsi recevoir l’ensemble de vos résultats (incluant les clichés, le compte-rendu le jour même.

 

Avantages du Cone Beam 

 

Le principal avantage est une exposition aux rayons X inférieure à celle du scanner

Le cône beam a aussi pour avantage d’être moins irradiant que le scanner. Il produit une irradiation inférieure à celle du denta-scanner. D’autre part, sa conception permet de réduire le champ d’exposition en le limitant seulement à la zone à évaluer (une arcade, ou quelques dents…) et de ce fait, de moins exposer les organes radiosensibles telles que la thyroïde, ou les glandes salivaires.

Cette exposition sera d’autant plus réduite que le cône beam permet une acquisition complète en un seul tir. Il se pose ainsi en examen de choix quand la radio panoramique ne suffit pas pour poser un diagnostique fiable.